Accueil Economie Rachat de la BDSPM par la Caisse d’Epargne Provence Alpes Côte d’Azur

Rachat de la BDSPM par la Caisse d’Epargne Provence Alpes Côte d’Azur

Commentaires fermés
0
268

Hier, mardi 18 novembre, le Député avait rendez-vous avec Philippe Garsuault, le Président du Conseil d’administration de la BDSPM, et Pierre Balsan, le Directeur de la BDSPM, afin de discuter sur le projet de rachat de la Banque de Saint-Pierre-et-Miquelon par la CEPAC.

Monsieur Garsuault lui a présenté le calendrier prévisionnel des actions s’échelonnant sur 1 an et demi pour l’information des personnels de la banque, la période de réflexion commune qui devra s’engager entre les agents de la BDSPM et la CEPAC, pour déboucher – si tout le monde se met d’accord – sur une fusion juridique à la mi 2016.

Le Président du CA de la BDSPM a expliqué le point de vue sur ce rachat du groupe BPCE International Outre-mer (BPCE IOM) auquel appartient la BDSPM, les impératifs administratifs et législatifs de plus en plus lourds à supporter qui s’imposent à une petite structure bancaire comme la BDSPM, mais aussi les avantages pour la banque locale et ses clients, notamment en ce qui concerne la diversification de l’offre de produits et services.

Stéphane Claireaux a cependant exprimé ses interrogations sur ce dossier et fait remonter les inquiétudes que lui ont manifestées certains de nos concitoyens et des chefs d’entreprises.

Quel serait alors le statut de la future  BDSPM : filiale ou simple agence ?

Quid de la préservation des emplois locaux, des conditions de travail du personnel actuel de la banque et de leur évolution de carrière ?

Stéphane Claireaux a également insisté lourdement sur la nécessité de garder localement le pouvoir de décision. Il n’est pas envisageable que les dossiers SPM, réduits à de simples numéros, soient traités en Métropole.

Si le Député a bien entendu les propos rassurants de M. Garsuault à toutes ces interrogations et inquiétudes, il a cependant regretté de ne pas avoir pu rencontrer le représentant de la CEPAC, Alain Lacroix, qui a dû annuler sa venue dans l’Archipel.

Monsieur Lacroix a reporté sa venue au début janvier 2015, Stéphane Claireaux attend donc de cette prochaine entrevue avec le représentant de la CEPAC des réponses aussi rassurantes.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Economie
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Accord de libre échange UE/Canada : la Ministre des Outre-mer saisit le Ministre des Affaires étrangères concernant SPM

Le Ministère des Outre-mer vient d’informer le Député que Mme George Pau-Langevin ve…