Accueil Coopération régionale Question au Gouvernement : e-visa pour le Canada

Question au Gouvernement : e-visa pour le Canada

Commentaires fermés
0
24

Ce n’était malheureusement pas un poisson d’avril ! Aussi, pour faire suite à son courrier au Ministre des Affaires étrangères du 24 mars, le Député Stéphane Claireaux a souhaité interpeller de nouveau le gouvernement ce mercredi 1er avril au cours de la séance des questions au gouvernement :

En l’absence de Laurent Fabius, absent du territoire français, c’est le numéro 2 du Ministère des Affaires étrangères, Harlem Désir, qui a répondu à Stéphane Claireaux et précise notamment :

Un premier contact a été pris avec les autorités canadiennes à ce sujet. Il en ressort que le Canada compte mettre en place une exemption pour les voyages au départ de St-Pierre-et-Miquelon. Cette exemption ne règle cependant pas la question du retour à St-Pierre-et-Miquelon pour les Français y résidant.

C’est la raison pour laquelle, en lien avec Annick Girardin, le Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a donné instruction qu’une démarche formelle soit effectuée auprès des autorités canadiennes compétentes afin de les appeler à tenir compte de la situation particulière dans laquelle se trouve l’Archipel, compte tenu de sa proximité géographique avec le Canada.

Si la question de la libre circulation entre SPM et le Canada semble en bonne voie d’être réglée, puisque nous devrions bénéficier du même traitement et des mêmes facilités  que les ressortissants américains, reste cependant en suspens la question importante du transit pour, notamment, les voyageurs entre la Métropole et l’Archipel.

S’il est vrai que le système canadien diffère un peu du système ESTA américain, puisqu’il s’établit pour une durée plus longue (5 ans) et pour un prix somme toute modéré de 7$, il n’en demeure pas moins que, s’il devait rester en l’état, cette mesure de l’AVE (Autorisation de voyage électronique) ne manquera pas de créer de nombreux désagréments sur la question du transit des voyageurs en territoire canadien pour se rendre, ou partir de l’Archipel.

C’est pourquoi le Député Stéphane Claireaux, côté parlementaire et la Secrétaire d’Etat Annick Girardin, côté Quai d’Orsay, resteront très attentifs aux démarches de notre gouvernement et à ses discussions avec les autorités canadiennes à ce sujet.

  • Le reportage TV :

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Coopération régionale
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Conseil Consultatif des pêches : petite précision

Petite précision suite à l’intervention du Président du Conseil territorial hier soi…