Accueil Coopération régionale AVE : le Député saisit par courrier le Premier Ministre Canadien Justin Trudeau

AVE : le Député saisit par courrier le Premier Ministre Canadien Justin Trudeau

1
0
342

justin.trudeau

Suite à la décision du Canada d’instaurer à partir du 16 mars 2016 un système d’autorisation de voyage électronique (AVE), la population ressent légitimement un véritable sentiment d’emprisonnement, se sentant ainsi piégée par le Canada voisin. Nous devenons de ce fait, comme a déjà pu le souligner Stéphane Claireaux dans l’Hémicycle à l’attention du Ministre des Affaires étrangères en avril 2015, les seuls citoyens français à devoir demander l’autorisation à un pays étranger, payer une redevance et obtenir un visa, pour sortir ou rentrer chez nous, ce qui est inacceptable !

Par ailleurs, les premières soumissions à cette AVE ont apporté leurs lots de retards dans l’attribution du visa, de complications, voire même de refus, dès lors que la demande présente une particularité pour maladie, condamnation ou encore binationalité Franco-canadienne. De nombreux cas sont remontés chaque jour auprès de la permanence du Député.

Sensible à cette question, le Ministre des Affaires Etrangères Jean-Marc AYRAULT a écrit le 18 février dernier à son homologue Canadien, afin de l’alerter sur cette situation et lui demander que les résidents de Saint-Pierre-et-Miquelon, compte tenu de la situation particulière de notre territoire et des liens historiques qu’entretient l’Archipel avec le Canada, puissent bénéficier d’une exemption totale d’AVE, à l’instar des citoyens des Etats-Unis d’Amérique.

Stéphane Claireaux a pris l’initiative d’adresser ce jour un courrier au Premier Ministre du Canada Justin TRUDEAU, afin d’attirer son attention sur le malaise des habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon, sur les différentes conséquences néfastes causées par cette mesure, et d’appuyer la demande de notre gouvernement.

Copie de ce courrier a été envoyée notamment au Président de la République François Hollande, au Premier Ministre Manuel Valls, au Ministre des Affaires éttangères Jean-Marc Ayrault et à la Ministre des Outre-mer George Pau-Langevin.

Dans un second courrier les informant de cette initiative, le Député invite les membres du Conseil des élus de l’Archipel à saisir eux aussi le Premier Ministre Canadien de ce sujet essentiel pour nos compatriotes, dans l’objectif que cette succession de courriers des élus et responsables de l’Archipel puisse l’interpeller et faire prendre conscience au plus haut niveau du Gouvernement Fédéral Canadien de l’ampleur des répercussions et complications de cette mesure pour la mobilité et la liberté de circuler des habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Coopération régionale

Un commentaire

  1. Blain

    24 février 2016 à 20 h 25 min

    Le mieux ce serait qu’airfrance se pose à saint pierre.on gagnerait 5 heures de voyage ( 3±2 ) et on demanderait d’autorisation à personne

Consulter aussi

Accord de libre échange UE/Canada : envoi d’une mission des Affaires érangères à SPM

Le 30 septembre dernier, le Député de l’Archipel saisissait le Ministre des Affaires…