Accueil Collectivités Communiqué du Député suite aux déclarations du PCT à la sortie de son entretien à Matignon

Communiqué du Député suite aux déclarations du PCT à la sortie de son entretien à Matignon

Commentaires fermés
0
31

Communiqué

Le Député Stéphane Claireaux condamne avec force les propos tenus samedi dernier par le Président du Conseil territorial sur les ondes de SPM 1ère, suite à son entretien avec Frédéric Potier, le Conseiller Outre-mer du Premier Ministre.

Il est inadmissible d’entendre le Président de la Collectivité dire que le Premier Ministre Manuel Valls ne serait pas le  bienvenu dans l’Archipel en juin prochain !

Stéphane Artano a eu beaucoup moins d’états d’âme pour accueillir le mois dernier à l’Hôtel du territoire Marine Le Pen, la Présidente du Front national et représentante du plus grand parti d’extrême droite français…

Contrairement à ce que tente de faire croire depuis des mois le Président Artano, le Gouvernement ne tente aucun passage en force concernant l’évolution du statut de l’Archipel, et je souhaiterais rappeler au Président du Conseil territorial que cette demande d’évolution statutaire a été formulée auprès de la Ministre des Outre-mer dans un courrier signé en juillet 2014 par la totalité des membres du Conseil des élus, sauf lui, alors qu’il s’était déclaré publiquement favorable à une évolution du statut quelques mois plus tôt ! Quoi qu’il en soit, nous l’avons dit et répété, ce sera la population qui décidera.

Pour reprendre ses propres mots : l’enfumeur c’est lui, pas le Gouvernement ! A son habitude, Stéphane Artano fait de la com’ en jouant les « gros bras », après coup, devant la caméra de SPM 1ère, alors que durant son entretien à Matignon il a plutôt fait preuve d’une grande courtoisie et d’une grande cordialité.

A l’heure où Stéphane Artano souhaite mobiliser la Droite contre le projet d’évolution du statut, je voudrais rappeler au Président de la Collectivité :

  • que c‘est bien un gouvernement de Gauche qui, depuis 2012, préserve le budget de l’Outre-mer de toute baisse ;
  • que c’est bien un gouvernement de Gauche qui a déposé la demande d’extension du plateau continental au titre de Saint-Pierre-et-Miquelon auprès de l’ONU ;
  • que c’est bien un gouvernement de Gauche qui lui a accordé une aide de 5 millions d’euros pour son projet de câble numérique ;
  • que c’est bien un gouvernement de Gauche qui, pour la première fois dans l’histoire de Saint-Pierre-et-Miquelon, a fait confiance à une originaire de l’Archipel pour exercer au plus haut niveau de l’Etat ;
  • que c’est bien un gouvernement de Gauche qui a soutenu l’activité de l’unique unité de production industrielle de l’Archipel (la SNPM) avec un tunnel de surgélation, une machine baader et une aide pour l’acquisition d’un nouveau chalutier ;
  • que c’est toujours un gouvernement de Gauche qui a attribué à la commune de Miquelon-Langlade un camion de lutte contre les incendies de forêt ;
  • que c’est ce même gouvernement de Gauche qui vient au secours de la commune de Miquelon-Langlade en mobilisant rapidement 1 million d’euros suite à l’incendie des ateliers municipaux, alors que la Collectivité territoriale elle-même n’a fait preuve d’aucune solidarité locale, sinon en vaines déclarations ;
  • que c’est encore ce même gouvernement de Gauche qui signera, par la main d’Annick Girardin le 28 avril prochain, l’accord de sécurité sociale France-Québec qui enfin offrira une couverture sociale à nos étudiants dans la « Belle Province ».

Après cette énumération non exhaustive, j’invite le Président Artano à un peu plus de modération et de discernement à l’avenir dans ses propos quant aux intentions du gouvernement de Manuel Valls pour Saint-Pierre-et-Miquelon. Je ne lui demande pas de trahir ses convictions de Droite, mais d’au moins faire preuve d’un minimum d’honnêteté intellectuelle, dans l’intérêt de l’Archipel.

Stéphane Claireaux

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Collectivités
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Retour sur la loi « Macron » : la Motion de censure échoue, sans surprise

Mardi dernier, si j’avais qualifié de « traumatisme »pour la m…