Accueil Economie Inauguration des nouvelles installations de la SNPM

Inauguration des nouvelles installations de la SNPM

Commentaires fermés
0
49

snpm.040516

Je voudrais exprimer ma grande satisfaction d’avoir pu assister ce mercredi 4 mai à l’inauguration des nouvelles installations de l’usine SNPM, un outil de travail performant au service du développement économique de Miquelon et plus largement de l’Archipel.

Cette usine n’aurait pu voir le jour sans l’esprit d’entreprise des dirigeants de la SNPM, que je tiens à saluer ici, car ils ont cru en ce projet et n’ont jamais baissé les bras.

Ce projet n’aurait pu non plus se concrétiser sans le travail que nous avons mené sans relâche ces dernières années auprès des ministères à Paris et notamment sans l’appui déterminant d’Annick Girardin au gouvernement.

Il aura fallu de la persévérance et de l’opiniâtreté pour passer des déclarations d’intention au financement et à la concrétisation.

Ce projet de la SNPM n’aurait pu se réaliser sans le soutien – disons-le – quasi unique de l’Etat, tant la participation de la Collectivité a été ici modeste, malgré ce que prétend et présente le Président de la Collectivité, dans un bien bel habillage médiatique, mais quelque peu tronqué pour sauver les apparences. Les employés de la SNPM, eux, ne sont pas dupes.

La SNPM représente pourtant une activité économique importante pour Miquelon (une trentaine d’emplois), mais aussi pour l’Archipel, car c’est bien à Miquelon que réside aujourd’hui l’unique unité industrielle de production de l’Archipel.

Si le Président du Conseil territorial reste timoré quant au développement des activités de pêche, nous sommes nombreux à y croire encore, dont l’Etat qui a financé l’acquisition du tunnel de surgélation – pilier de ce process industriel modernisé – mais aussi d’une Baader. L’Etat qui participera également à l’acquisition d’une nouvelle unité de pêche pour optimiser la consommation de nos quotas et mieux approvisionner l’usine. Difficile de voir ici le désengagement de l’Etat que dénonce depuis des mois le Président Artano.

Le projet SNPM n’existerait pas enfin sans l’implication et le courage de son personnel qui s’est véritablement impliqué, car si ce 4 mai nous avons inauguré une usine bien équipée et moderne, les conditions de travail, même si elles restent difficiles, ont été encore plus rudes par le passé. En parlant du personnel, je tiens ici à souligner le recrutement par la SNPM de 3 jeunes diplômés de l’Archipel. Un message positif pour nos jeunes qui souhaitent rentrer travailler au pays.

Il ne faut pas non plus oublier EDC qui connaît des problèmes de financement depuis que l’ODEADOM a cessé son soutien aux activités aquacoles en outre-mer. J’ai d’ailleurs, à ce sujet, rencontré le vendredi 22 avril dernier à Paris, le cabinet de la Ministre des Outre-mer, puis le cabinet du Secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, qui ont bien pris conscience de l’urgence et cherchent activement des solutions. Mais, là encore, le soutien de l’Etat m’a été réaffirmé et n’est pas remis en cause.

Miquelon retrouve donc un nouveau souffle économique grâce à la SNPM et à EDC, preuve que les activités liées à la mer représentent encore une partie importante de notre avenir, une économie productive, créatrice de richesses et d’emplois.

  • Le reportage de SPM 1ère :

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Economie
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Un déplacement riche et prometteur pour l’Archipel au Technopôle de Brest

Vendredi 13 octobre, Stéphane Claireaux s’est rendu à Brest pour la journée, afin de…