Accueil Economie Un contrôle de l’inspection du travail sur les quais peu opportun

Un contrôle de l’inspection du travail sur les quais peu opportun

5
0
71

transbordement

Ce mercredi matin, le travail des dockers qui débarquaient le chargement d’un des chalutiers féringiens en escale depuis le début de semaine pour une opération de transbordement a été arrêté à cause d’un contrôle inopiné de l’inspection du travail.

Dans un courrier adressé au Préfet, le Député réagit à ce qu’il dénonce comme un excès de zèle.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Economie

5 Commentaires

  1. bricoleur

    25 janvier 2017 à 16 h 53 min

    Pareil pour tous!

  2. Lebailly yvon

    25 janvier 2017 à 17 h 14 min

    Rien de plus normal que de s’ inquiéter de la sécurité des travailleurs.

  3. Tareum

    25 janvier 2017 à 17 h 40 min

    Lol, comment faire perdre du temps à des gens qu’on n’en pas forcément beaucoup

  4. Adrien

    27 janvier 2017 à 11 h 25 min

    Pourquoi ainsi stigmatiser un fonctionnaire qui se contente de faire ce pour quoi il a été formé, son travail.
    Le sentiment commence à se généraliser de voir les politiques contourner les règles quand cela les arrange.
    Sauf erreur, l’inspecteur a appliqué la loi, celle ci-étant applicable à saint pierre et Miquelon.
    Que chacun reste dans son rôle, le parlementaire légifère et le fonctionnaire exécute. Le premier n’a pas se plaindre de se plaindre de voir le second appliquer des règles définies par les députés.

  5. Député

    29 janvier 2017 à 9 h 23 min

    Cher Adrien,

    Il ne s’agit en aucune manière de stigmatiser un fonctionnaire, pas plus que de contourner les règles, mais simplement de souhaiter que celles-ci s’appliquent avec un peu plus de discernement.
    S’il s’agissait véritablement d’un simple contrôle de routine sur les conditions de travail des dockers, il aurait pu tout aussi bien s’effectuer lors du débarquement hebdomadaire du navire d’Halifax et sans gendarmes… Le contrôle était effectué et « l’affaire restait entre nous ». Mais l’effectuer lors du transbordement d’un des trop rares navires étrangers qui fréquentent notre port et potentiel futur client régulier, ce n’était pas très… opportun.
    Et ne vous en déplaise, je reste dans mon rôle de député, élu par les Saint-Pierrais et Miquelonnais, lorsque je défends les intérêts de l’Archipel et son avenir.
    Bien à vous.

Consulter aussi

L’intérêt du gouvernement du Québec pour les projets maritimes de l’Archipel

Ce lundi 20 février, le Député a reçu à sa permanence le Professeur Claude Comtois de l&rs…