Accueil Coopération régionale A côté du PLF, les rencontres et réunions de travail du député

A côté du PLF, les rencontres et réunions de travail du député

Commentaires fermés
0
444

IMG_0837

Les discussions dans le cadre du Projet de loi de Finance pour 2018 ont mobilisé une grande partie de l’agenda du Député en cette première quinzaine de novembre.
Voici cependant un focus sur des rencontres ou réunions de travail qui ont aussi ponctué ces dernières semaines.

IMG_0812

Réunion de la Délégation aux Outre-mer :

La délégation aux outre-mer s’est réunie le mardi 31 octobre avec un ordre du jour assez consistant :

  • Nomination de 2 rapporteurs pour un rapport sur les violences faites aux femmes. Un véritable sujet partout en outre-mer, comme a pu le souligner dans son rapport sur SPM, le Conseiller Economique, Social et Environnemental Yannick Cambray.
  • Un rapport d’étape de la députée de Polynésie Maïna Sage sur la mise en œuvre de la loi Egalité Réelle en Outre-mer.
  • Une présentation du colloque organisé par la FEDOM, le Cluster Maritime Français et la Délégation aux Outre-mer, intitulé : « La France géant des mers – Les outre-mer au défi de la croissance bleue », qui se déroulera le jeudi 23 novembre à l’Assemblée nationale

Il aura également été longuement question des Assises des Outre-mer. Les députés ont tous souhaité que ces Assises soient une réussite et se concrétisent, comme annoncé, par une loi de finance. Et même si certains doutes ont été émis par quelques députés, la délégation s’est exprimée à l’unanimité pour inciter tous les ultramarins à participer et prendre la parole.
Plusieurs députés ont d’ailleurs à ce sujet manifesté à Stéphane Claireaux leur étonnement face à la position surprenante de la Collectivité territoriale de SPM qui refuse de prendre part aux Assises des outre-mer, mais aussi sur l’attitude négative du Sénateur Artano lorsqu’il a interpellé la Ministre des Outre-mer Annick Girardin pour sa première intervention au Sénat. « Vous avez la chance d’avoir une Ministre des Outre-mer de chez vous et vous « tirez dessus » plutôt que de profiter de cette opportunité ? » L’incompréhension est grande.

IMG_0840

Renforcer l’ancrage de l’Archipel dans son bassin avec le Canada et le Québec

L’Assemblée nationale offre la possibilité de créer des « groupes d’amitié » entre le France et des pays tiers. Ces groupes d’amitié regroupent les députés qui ont un intérêt particulier pour un pays étranger. Leur but premier est de tisser des liens entre parlementaires français et étrangers ; ils sont également des acteurs de la politique étrangère de la France et des instruments du rayonnement international de l’Assemblée nationale.

C’est dans ce cadre que Stéphane Claireaux a rejoint tout naturellement les groupes d’amitié « France-Canada » et « France-Québec ».

Le député a participé aux deux réunions constitutives et a d’ailleurs été nommé vice-président du groupe « France-Canada ».

La participation du député à ces deux groupes est en adéquation avec la position géostratégique de notre Archipel, notamment au vu des diverses opportunités de coopération en jeu.

littoral

Groupe de travail « Littoral »

Les groupes de travail sont des groupes au sein desquels se réunissent des députés d’un même groupe politiques pour travailler sur un sujet précis et porter, le cas échéant, une loi.

L’évolution de notre littoral en métropole comme en outre-mer est incontestable. Ce phénomène se manifeste par un processus d’érosion marqué sur l’ensemble de nos côtes, qu’elles soient sableuses ou rocheuses. Il suffit de l’observer pour en mesurer l’ampleur et la rapidité de son développement.

L’instabilité que connaissent nos côtes fait courir un risque sérieux aux populations de ces territoires, ainsi qu’aux ouvrages et aux équipements qui s’y trouvent.

Un groupe de députés La République en Marche a souhaité s’emparer de cette problématique sur un plan législatif. Stéphane Claireaux a naturellement rejoint ce groupe de travail afin de rester vigilant sur les mesures qui pourront être proposées.

edfEN

Saint-Pierre-et-Miquelon, acteur de la transition énergétique

Le 8 novembre dernier, le député s’est entretenu avec David Augeix, le directeur régional Outre-mer du groupe EDF Energies Nouvelles.

M. Augeix, qui s’était rendu au mois d’octobre sur l’Archipel, a confirmé l’opportunité du développement éolien sur notre territoire, tant d’un point de vue des objectifs de la Transition Energétique, que du point de vue économique.

Le constat semble partagé par tous : collectivités, services de l’Etat, EDF SEI… et cela semble de très bon augure pour la poursuite du projet !

Fort de ce constat, M. Augeix a assuré la volonté de EDF Energies Nouvelles de poursuivre le développement d’un parc éolien sur Saint-Pierre.

De nombreuses étapes sont à présent au programme : définition du lieu d’implantation, études environnementales, arrêt des conditions d’occupation foncière… Le député s’est assuré qu’une concertation publique soit également bien planifiée.

Un projet pourrait aussi voir le jour à Miquelon.

Le député ne manquera pas de suivre l’ensemble de ces étapes avec intérêt.

IMG_0851

La production musicale française : un vecteur de rayonnement, y compris à l’international non francophone

Avec quelques députés de la Commission des Affaires culturelles, Stéphane Claireaux a répondu à l’invitation du directeur du Syndicat National de l’Edition Phonographique (SNEP) pour échanger avec des producteurs de musique :

  • Mehdi El Jai, président de Verycords
  • Rodolphe Dardalhon, président de Roy Music

Au cours de cette rencontre, le député a pu en apprendre un peu plus sur les enjeux et perspectives de l’industrie musicale française, avant d’évoquer plus concrètement les réalités du métier de producteur, notamment l’identification des nouveaux talents, le soutien à la création, la promotion des artistes, puis d’une manière plus générale les moyens qui permettront de donner un nouvel essor à la création française.

Il a aussi été question de la forte progression des nouveaux modes de distribution numérique via les plateformes de streaming comme Spotify ou Deezer.

Stéphane Claireaux en a profité pour parler de la modeste, mais néanmoins de qualité, production musicale de nos artistes locaux et de leur difficulté à se faire distribuer ou produire.

fondationmer

Une expédition maritime ambitieuse prochainement dans nos eaux !

En compagnie de Yohan Wayolle, le Chef de cabinet adjoint de la Ministre des Outre-mer, Stéphane Claireaux a participé à une réunion de travail à l’invitation de « La Fondation de la Mer ».

Ont participé à la discussion : Sabine Roux de Bezieux, Présidente de la Fondation, Roland Coutas, le Secrétaire général et Alexandre Laschine, le Délégué de la Fondation.

L’échange a été riche et animé par la passion partagée des interlocuteurs sur les questions maritimes et la promotion de nos territoires ultramarins.

La Fondation de la Mer a présenté au cabinet de la Ministre des Outre-Mer et au Député de l’Archipel son ambitieux projet d’expédition maritime.

En effet, dès 2018, et durant les 3 prochaines années, les plus grands spécialistes des mers embarqueront à bord d’un navire océanographique de 60 mètres affrété par la Fondation de la Mer.

Objectif : réaliser un tour des mers du monde – donc bien entendu de nos outre-mer – décliné en 6 missions, avec un programme pluridimensionnel : scientifique, éducatif, écologique, artistique et culturel.

Le député a veillé à ce que l’Archipel ait toute sa place dans l’aventure. Les représentants de la Fondation de la Mer  lui ont confirmé une escale de l’expédition à Saint-Pierre-et-Miquelon dès l’été prochain !

interiale

Une nouvelle mutuelle pour les agents publics de Saint-Pierre-et-Miquelon ?

Le Député a répondu favorablement à la demande d’entretien de Laurent Michel, Directeur des relations extérieures de la Mutuelle Intériale.

Ce dernier lui a présenté la volonté de la Mutuelle Intériale de proposer ses services de complémentaire santé et de prévoyance aux agents publics des collectivités territoriales de Saint-Pierre-et-Miquelon, mais aussi ceux dépendant du Ministère de l’Intérieur et de celui de la Justice.

M. Michel a informé le Député de la présence sur l’Archipel du Directeur général et du vice-Président de la Mutuelle.

De son côté, Stéphane Claireaux a mis le doigt sur les problématiques spécifiques locales telles que les évacuations sanitaires, formulant également sans détour ses inquiétudes, pour ne pas dire sa réticence, quant à l’arrivée à SPM d’une nouvelle mutuelle et des conséquences que cela pourrait engendrer pour les autres mutuelles locales.

 

 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Coopération régionale
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Quelle place pour les outre-mer à la COP 21 ?

Quelle place pour les outre-mer à la COP 21 ? C’était le sujet de l’audition d…