Accueil Assemblée Accompagner l’impulsion du gouvernement pour dynamiser l’économie maritime

Accompagner l’impulsion du gouvernement pour dynamiser l’économie maritime

Commentaires fermés
0
907

ge.ecomar

Le mercredi 21 février s’est tenue, au Palais-Bourbon, la réunion constitutive du Groupe d’études « Economie maritime » de l’Assemblée nationale sous la co-présidence de Mme Liliana Tanguy, députée du Finistère (LREM) et de M. David Lorion, député de la Réunion (LR).

En raison de son implication particulière sur les questions relatives à l’Economie bleue, Stéphane Claireaux en a été nommé vice-président.

Ce groupe d’études, transpartisan, composé de 35 membres, a pour objectif d’accompagner l’impulsion lancée par le premier ministre à l’occasion du Comité Interministériel de la mer (CIMER), puis des Assises de l’économie de la mer en fin d’année 2017.

La France possédant, grâce à ses territoires ultramarins, un domaine maritime de 11 millions de kilomètres carrés de zone économique exclusive (ZEE), est la 2ème puissance maritime mondiale. L’économie bleue doit devenir le cœur d’une politique maritime ambitieuse pour la France et l’Europe.

Les questions liées à l’économie maritime sont multiples et beaucoup reste à faire en matière de nautisme, tourisme, pêche/aquaculture, transport maritime, réparation navale ou encore de recherche et développement. Toutes ces thématiques seront au programme des travaux du groupe d’études et le calendrier s’annonce dense afin que chacun se nourrisse de l’expérience d’un maximum de professionnels de ces secteurs avant de faire des propositions concrètes et opérationnelles permettant de développer les différentes filières d’avenir.

Comme l’avait exprimé Edouard Philippe, le 21 novembre dernier au Havre : « La mer fait rêver. C’est bien. Mais il est peut-être temps qu’elle nous fouette aussi un peu le visage. Qu’elle nous fasse réagir. Et agir. »
Si le gouvernement est décidé à consacrer les 5 années de son quinquennat à valoriser et organiser l’exploitation de notre domaine maritime et à en faire un véritable projet à proposer aux jeunes Français, les parlementaires ont aussi l’intention d’apporter leur pierre à l’édifice et de contribuer à ce que la France ne se définisse plus comme des terres, continentales et insulaires, entourées de mers… Mais comme une seule et même terre, entourant toutes les mers.

Pour retrouver le groupe d’études sur le site de l’Assemblée Nationale :
http://www2.assemblee-nationale.fr/instances/resume/OMC_PO746832/legislature/15/(block)/composition

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Assemblée
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Ouverture des débats à l’Assemblée nationale sur la loi Travail

Les débats sur la loi Travail se sont ouverts à l’Assemblée nationale ce mardi 3 mai…