Accueil Education Former nos jeunes aux métiers de la mer

Former nos jeunes aux métiers de la mer

Commentaires fermés
1
967

lycee.sete

A l’occasion de la semaine nationale de l’emploi maritime, Stéphane Claireaux s’est rendu ce jeudi 15 mars au lycée de la mer Paul Bousquet de Sète, accompagné de son collègue député de l’Hérault, Christophe Euzet et du directeur adjoint des Affaires maritimes, Hervé Brulé.

Le député de l’Archipel a souhaité organiser ce déplacement afin de faire remonter des propositions sur l’enseignement de ce secteur au groupe d’études sur l’Economie maritime dont il est vice-président.

Le secteur maritime en France représente 442 000 emplois dans la filière maritime et portuaire, 100 000 emplois dans la filière pêche et 20 000 emplois dans la culture marine. C’est pour répondre à cette réalité que l’enseignement maritime est un réseau de 12 établissement publics.

L’établissement de Sète est le plus important du réseau des 12 lycées publics maritimes de France et compte 290 élèves en formation initiale, du CAP au BTS.

Le lycée de Sète propose 4 filières à ses élèves de la 3ème au bac pro :

  • Cultures marines
  • Commerce et plaisance
  • Pêche
  • Électro-mécanique navale

Au delà des différents CAP et bac pro, l’établissement dispense des formations continues et offre la possibilité à ses élèves de poursuivre leurs études avec un BTS spécialisé en production aquacole.

Stéphane Claireaux ne perd pas de vue les mesures adoptées à l’occasion du Comité interministériel de la mer (CIMER) en novembre 2017 à savoir :

  • Mettre en oeuvre des stratégies de développement de l’économie bleue et de l’emploi maritime français
  • Faire de l’attractivité des métiers de la mer un axe prioritaire de la politique maritime du gouvernement (formation et accompagnement social)
  • Valoriser les atouts maritimes et portuaires, ainsi que des emplois maritimes ultramarins, dans toutes les filières de l’économie bleue.

Les Outre-mer sont directement concernés par ces enjeux maritimes et doivent se saisir de ces opportunités.

C’est bien dans cet objectif que compte oeuvrer Stéphane Claireaux, notamment à Saint-Pierre et Miquelon où l’enseignement en collège et au lycée pourrait se teinter d’une touche de maritime afin de sensibiliser nos jeunes à ce secteur porteur et à fort potentiel.

Les interviews du Député sur SPM 1ère la radio :

ITW 1 :

 

ITW 2 :

 

Plus de photos : https://www.facebook.com/depute975/posts/1660738707342915

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Education
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Réforme du BAC : audition de la Présidente du Conseil Supérieur des Programmes

Mercredi 24 janvier, la Commission des Affaires Culturelles recevait en audition Mme Souad…