Accueil International Favoriser et promouvoir la dynamique sportive des associations de l’Archipel

Favoriser et promouvoir la dynamique sportive des associations de l’Archipel

Commentaires fermés
0
879

Cab.Flessel

La semaine dernière, Stéphane Claireaux s’est longuement entretenu avec Bruno Gares, conseiller de la Ministre des sports en charge des outre-mer.

Le député de l’Archipel, à l’initiative de cette rencontre, souhaitait présenter au conseiller de Laura Flessel, le contexte sportif particulier de Saint-Pierre-et-Miquelon. L’échange a été dense, constructif et Stéphane Claireaux a pu apprécier l’écoute et l’intérêt manifeste de M. Gares pour la richesse de l’offre sportive de notre territoire.

Le député n’a pas manqué de rappeler que le taux de licenciés à une fédération sportive nationale était quasiment le double de la moyenne nationale (44% vs 23%) et que l’Archipel comptait 51 associations agréées et des infrastructures diverses, bien que parfois vétustes pour les plus importantes.

La deuxième partie de l’entretien a été consacrée à exposer les projets et ambitions de nos associations, mais aussi à faire remonter les principales problématiques soulevées lors des rencontres avec les responsables associatifs organisées le mois dernier par le député à sa permanence et dans les réponses des 35 associations de Saint-Pierre et de Miquelon qui ont participé au questionnaire envoyé par l’équipe du député courant février.

Stéphane Claireaux en a profité pour insister sur l’importance du tissu associatif local, diversifié et dynamique, véritable créateur de lien social sur un territoire enclavé comme le nôtre.

La ténacité des associations sportives du territoire est souvent mise à l’épreuve lors des déplacements chez nos voisins canadiens, et cela à plusieurs titres : notamment le coût du déplacement, les problèmes d’assurance et de licences, que ce soit pour nos pratiquants comme pour nos entraineurs.

Pourtant le Canada reste le partenaire le plus proche et incontournable pour permettre aux sportifs locaux de participer à des rencontres et compétitions sportives, éléments essentiels au développement de nos nombreuses pratiques sportives.

Le conseiller de la ministre a été sincèrement réceptif à cet enjeu et a assuré au député que sa vision était partagée par sa ministre, elle même ultramarine et particulièrement sensible à ces questions.

M. Gares a d’ailleurs informé Stéphane Claireaux que Laura Flessel avait d’ores-et-déjà entrepris des démarches pour signer des conventions avec différents pays comme les Etats-Unis et le Canada.

L’objectif de la ministre des sports est bel et bien de faciliter les démarches administratives dans le cadre d’échanges sportifs internationaux dans le but de développer les liens entre chaque territoire ultramarin français et son environnement régional direct.

Ces démarches très pertinentes seront évidemment suivies de près par Stéphane Claireaux en ce qui concerne notamment la convention avec le Canada.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans International
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Le député interpelle le Ministre du Commerce international canadien à l’Assemblée nationale

La semaine dernière a débuté avec une visite officielle fort médiatisée, celle du Premier …