Accueil Maritime Matinée de travail au MOM : dossiers SPM et centre de recherche

Matinée de travail au MOM : dossiers SPM et centre de recherche

Commentaires fermés
0
1,304

dej.mom

A l’occasion du déplacement du préfet de Saint-Pierre-et-Miquelon sur Paris, un petit déjeuner de travail s’est tenu à l’initiative du député le vendredi 20 avril avec la ministre des Outre-mer, afin de faire le point sur les dossiers de l’Archipel.

visio.ubo

Toujours au Ministère des Outre-mer (MOM), le député et le préfet ont ensuite poursuivi la matinée de travail par une visioconférence avec le Président de l’UBO (Université de Bretagne Occidentale), Matthieu Gallou, son vice-président mer, Yves Marie Paulet et le directeur de recherche du CNRS (projet BeBEST), Laurent Chauvaud, tous en direct de Brest. L’occasion de faire un point d’étape sur le projet de création d’un centre international de recherche et de formation à Saint-Pierre-et-Miquelon.

Depuis leur dernière visite sur l’Archipel en février dernier, les responsables de l’UBO ont avancé sur leur réflexion de construction d’un partenariat fort et sur la durée avec l’ensemble des forces vives de l’Archipel.
Si l’UBO est prête à prendre en charge les aspects scientifiques du projet (financement des recherches, des chercheurs, équipements…), les autorités du territoire doivent elles s’organiser pour assurer la logistique, comme les locaux nécessaires à l’accueil et au fonctionnement de la plateforme, les facilités d’hébergement ou encore de transport. Il ressort également de ces discussions, la nécessité du recrutement d’un chargé de mission auprès du préfet afin de faire la promotion de la plateforme à l’attention des universités et des chercheurs, mais aussi plus généralement faire l’interface entre les autorités locales et le monde de la recherche.

Laurent Chauvaud, qui a participé à l’échange également, est le directeur de la mission scientifique qui a oeuvré dans nos eaux l’été dernier pour dresser entre autres un inventaire de notre biodiversité marine. C’est aussi à son travail et sa persévérance que l’on doit le label SEEG (Site d’Etude en Ecologie Globale) obtenu auprès du CNRS en début d’année. Le label d’un écosystème exceptionnel que seuls 7 territoires français partagent ! S’il n’apporte pas de crédits en soi, ce label est cependant reconnu à l’international et demeure un atout très précieux pour les démarches de financements recherche, notamment auprès de l’Union Européenne.
Laurent Chauvaud a déjà un projet scientifique en oeuvre sur le territoire avec BeBEST, qui doit se poursuivre cet été.

Au delà de l’implication indispensable des acteurs de l’Archipel, de nombreux autres chercheurs, universités et organismes nationaux et internationaux, tels que l’Agence Française pour la Biodiversité, seront sollicités afin de se greffer au projet. Il s’agit d’accueillir au sein de cette plateforme des chercheurs de haut-niveau (master, doctorat).

Les échanges avec la population, le lycée et les professionnels (pêche industrielle et artisanale, aquaculture…) seront évidemment privilégiés, cette plate-forme devant aussi assurer un soutien aux porteurs de projets locaux et servir le développement des activités d’exploitation et de valorisation des produits de la mer sur l’Archipel.

Un dossier est en cours de montage par l’UBO afin d’être présenté aux acteurs du territoire dans le courant de l’été 2018.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Maritime
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Conseil Consultatif des Pêches Franco Canadien : des négociations difficiles et tendues

Les mardi 28 et mercredi 29 mars s’est tenu le 23ème Conseil consultatif franco-cana…