Accueil Associations Rencontre avec « SOS Méditerranée » : plus de 26 000 vies de sauvées depuis 2016 !

Rencontre avec « SOS Méditerranée » : plus de 26 000 vies de sauvées depuis 2016 !

Commentaires fermés
0
832

sosmediterranee

Après une première rencontre poignante avec un sauveteur de « SOS Méditerranée » aux Assises de l’Economie de la mer en novembre dernier, le député de l’Archipel a reçu à l’Assemblée nationale Fabienne Lassalle, directrice générale adjointe de l’association et Solène Isola, en charge du mécénat et des partenariats.

L’échange a permis au député de l’Archipel de mieux appréhender le contexte complexe, difficile et dangereux dans lequel évolue cette ONG.

L’association européenne, née en juin 2015, indépendante de tout parti politique, a vocation à porter secours à toute personne en détresse en mer se trouvant dans son périmètre, sans aucune discrimination.

L’élément déclencheur de la création de « SOS Méditerranée » a été l’impérative nécessité de maintenir des moyens de secours auprès des migrants et réfugiés après la fin de l’opération italienne « Mare Nostrum ». Un arrêt opérationnel décidé malgré la poursuite incessante des traversées clandestines – notamment à partir de la Lybie – et des trop nombreux naufrages de ces convois de la misère… une véritable tragédie humaine. Trop d’hommes, trop de femmes et d’enfants périssent noyés ou des conséquences des conditions de transport effroyables, après, pour beaucoup, avoir été victimes de viols, de torture, d’esclavage… Ils préfèrent risquer leur vie en s’entassant, parfois à plus de 100 personnes, sur un pneumatique de 12 mètres pour fuir l’horreur et l’inacceptable.

aquarius2

« SOS Méditerranée » dispose d’un ancien garde pêche de 77 mètres, pouvant accueillir jusqu’à 1 000 personnes à bord : l’Aquarius. Grâce à son navire, l’équipage composé de sauveteurs de « SOS Méditerranée » et de membres de « Médecins Sans Frontière », peut ainsi effectuer plusieurs opérations de sauvetage consécutives avant de rapatrier les naufragés au port de débarquement indiqué par le MRCC (Centre de Coordination et de Sauvetage Maritime). En lien avec le MRCC, qui reçoit les appels de détresse, L’Aquarius parcourt le « Canal de Sicile », principale route concernée par les naufrages (500 km).

« SOS Méditerranée » dont le budget est de 77 000 euros par semaine, soit 11 000 euros par jours (frais liés à l’exploitation du bateau et aux sauvetages principalement), est financée en très large majorité par des dons privés (95%). Les 5% restants provenant seulement de fonds publics.

Elu d’un territoire de marins, d’un territoire solidaire, connaissant la mer et les périls qu’elle peut représenter, Stéphane Claireaux a particulièrement été touché par cette cause et s’est engagé auprès de l’association à sensibiliser ses collègues parlementaires concernés notamment par les questions maritimes.

Evidemment, ces évènement tragiques sont bien loin du quotidien des Saint-Pierrais et Miquelonnais, mais devons-nous pour autant fermer les yeux sur ces réalités humaines et tragiques ?

L’Archipel prouve régulièrement qu’il sait aussi être solidaire et soutenir de grandes causes nationales ou internationales. Si nous sommes loin, nous pouvons cependant nous aussi participer et sauver des vies, en faisant la promotion des actions de « SOS Méditerranée », via nos réseaux familiaux, d’amis, professionnels et sociaux, ou tout simplement en faisant un don. Car derrière ces drames quasi quotidiens, il y a aussi des héros, des femmes et des hommes, des ONG, qui oeuvrent en silence, souvent eux aussi au péril de leur vie, face entre autres à des autorités libyennes pas toujours bien intentionnées.

Face à l’inacceptable, nous pouvons tous agir et nous aussi aider à sauver des vies :

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Associations
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Un contrôle de l’inspection du travail sur les quais peu opportun

Ce mercredi matin, le travail des dockers qui débarquaient le chargement d’un des ch…