Accueil Jeunesse Les Jeux Olympiques et Paralympiques dans les territoires

Les Jeux Olympiques et Paralympiques dans les territoires

Commentaires fermés
0
793

IMG_2090

En tant que membre du groupe de travail sur les Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) de Paris 2024, le député de l’Archipel était convié par Jean Castex, le Délégué interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, à une réunion de travail sur la mobilisation des territoires.

Cette rencontre avait pour objectif de débuter un travail de long terme sur le sujet et d’envisager, dès à présent, tous les moyens permettant de construire un héritage olympique en faveur de tous les territoires.

A la suite du projet de loi sur les JOP voté en fin d’année 2017, ont vu le jour 2 structures :

  • le COJO (Comité d’Organisation des Jeux Olympiques) association loi 1901 chargée de l’organisation des jeux ;
  • la SOLIDEO (Société de Livraison des Ouvrages Olympiques), un établissement public chargé des infrastructures.

Si la France n’entrera officiellement dans son olympiade que lorsque les jeux de Tokyo seront terminés, le travail titanesque qui se profile doit commencer dès aujourd’hui.

Le COJO compte actuellement 35 cadres, mais atteindra 4000 employés à l’aube des JOP. A ces personnels se rajouteront 80 000 volontaires qui seront chargés de l’accueil, du transport et de la sécurité des sportifs.

C’est Thierry Rey, ex-champion de judo bien connu du public, qui est en charge de l’implication des territoires dans les JOP, en France Métropolitaine et en Outre-mer.

Sachant que tous les territoires ne pourront pas accueillir des bases d’entraînement des équipes olympiques internationales ou des compétitions, le grand défi de Thierry Rey est donc d’imaginer les actions qui permettront à l’ensemble du territoire national de participer et de bénéficier de la dynamique impulsée par ces JOP Paris 2024.

Outre le parcours de la flamme olympique qui devra couvrir un maximum de régions métropolitaines et ultramarines, Stéphane Claireaux a proposé au COJO que des quotas soient réservés aux petits territoires éloignés comme Saint-Pierre-et-Miquelon pour le recrutement des volontaires, soulignant la fierté et la chance que représenterait pour des jeunes et moins jeunes issus du milieu sportif de l’Archipel, une participation au sein des équipes de bénévoles des JOP Paris 2024. Une proposition qui a reçu un accueil très favorable du COJO et notamment de Thierry Rey.

Le député a également profité de l’occasion pour mettre en valeur auprès du COJO les résultats de nos sportifs originaires de l’Archipel dans les disciplines olympiques comme le tae kwondo, le judo ou encore l’haltérophilie.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Jeunesse
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Commission élargie OM : l’Etat a réglé sa dette au CT, dossier clos !

Ce lundi 30 octobre à 21h00, la Ministre Annick Girardin présentait en Commission élargie,…