Accueil International Office Franco-Québécois pour la Jeunesse : un partenariat avec SPM à redynamiser

Office Franco-Québécois pour la Jeunesse : un partenariat avec SPM à redynamiser

Commentaires fermés
0
545

IMG_2402

Le 27 juin, le groupe d’amitiés France-Québec recevait en audition Marianne Beseme, la secrétaire générale de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse, plus connu sous le sigle OFQJ, qui fête cette année ses 50 ans.

Créé en 1968 à l’initiative du Général de Gaulle, il n’a qu’un seul équivalent : l’OFAJ (Office Franco-Allemand pour la Jeunesse). C’est un organisme bi-gouvernemental, actuellement coprésidé par le ministre Français de l’Education nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Christine Saint-Pierre.

L’OFQJ concerne les jeunes adultes de 18 à 35 ans et son action est basée sur la mobilité professionnelle et l’engagement citoyen.

Les services proposés :

  • Conseil à la rédaction de CV et lettre de motivation « à la québécoise » ;
  • Répertoire d’entreprises québécoises dans tous les secteurs d’activités ;
  • Banque de stages pour demandeurs d’emploi et de service civique ;
  • Missions de prospection et de formations thématiques ;
  • Aide au montage de projet, soutien administratif et logistique ;
  • Soutien financier ;
  • Information sur les types de permis temporaires (PVT, jeunes professionnels, stage coop…).

L’OFQJ passe des conventions avec les régions Françaises dans le cadre de leur politique jeunesse.

Concernant Saint-Pierre-et-Miquelon, l’OFQJ a passé une convention avec la mairie de Saint-Pierre pour l’accompagnement de 5 jeunes.

À noter que pour les demandeurs d’emploi, les stages réalisés au sein des entreprises québécoises sont reconnus par Pôle Emploi.

A l’heure où nombre de nos jeunes se tournent notamment vers Montréal pour poursuivre leurs études, et dans le cadre d’un rapprochement avec le Québec, Stéphane Claireaux a évoqué l’idée d’accueillir à Saint-Pierre et Miquelon au sein de l’administration ou d’entreprises privées, des stagiaires québécois afin d’initier la création de réseaux professionnels entre l’Archipel et la Belle Province.

Piqûre de rappel : l’OFQJ est déjà intervenu sur l’Archipel, puisque c’est avec cet organisme que quelques jeunes de SPM, dont Annick Girardin, avaient embarqué en 1984 sur le paquebot le « Mermoz » avec des jeunes du Québec et de France pour une traversée culturelle de Québec à Saint-Malo. C’est aussi avec l’OFQJ qu’avait été organisé quelques années plus tard le premier chantier de jeunes pour la réhabilitation de l’Ile aux Marins en 1987. C’est ainsi qu’une quinzaine de jeunes français, québécois et même belges, ont passé leur été à travailler pour faire renaître l’Ile aux Marins, alors complètement laissée à l’abandon.

Pour en savoir plus : www.ofqj.org

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans International
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Rencontre avec l’Ambassade du Canada

Mardi 5 juin, le groupe d’amitié France-Canada, dont Stéphane Claireaux est le vice-présid…