Accueil Economie Assises nationales du Transport Aérien : le désenclavement des Outre-mer

Assises nationales du Transport Aérien : le désenclavement des Outre-mer

Commentaires fermés
0
766

IMG_2624

Le Député Stéphane Claireaux a assisté ce mardi 10 juillet, au siège de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), au colloque organisé dans le cadre des Assises nationales du transport aérien.

Ce colloque avait pour objectif de partager une analyse objective de la desserte aérienne des Outre-mer et de discuter des possibilités de l’améliorer. Il s’agissait de mieux appréhender les différentes dimensions de cette desserte avec la Métropole, régionale et internationale, directe ou indirecte, et plus généralement de l’attractivité ultramarine.

Il a donc été question de développement économique, de tourisme, de spécificités de la demande du transport aérien et de la qualité des infrastructures en outre-mer.

Lors de ce colloque, la Ministre des Outre-Mer Annick Girardin et la Ministre chargée des Transports Elisabeth Borne ont toutes deux évoqué les enjeux du transport aérien pour les territoires ultramarins, dont les contraintes principales sont la saisonnalité du trafic et l’étroitesse du marché.

IMG_2603

Au cours de son intervention, la Ministre Elisabeth Borne a d’ailleurs illustré son propos en soulignant l’importance de la desserte aérienne avec la Métropole pour un archipel comme  Saint-Pierre-et-Miquelon, rappelant qu’elle avait participé avec une très grande satisfaction il y a quelques jours à peine, à la première liaison directe entre Paris et Saint-Pierre.

Il a aussi été question d’innovation, notamment pour répondre aux spécificités des territoires, ainsi la Ministre Elisabeth Borne a pris en exemple la « Remote Tower » de l’aéroport de Saint-Pierre, permettant la gestion et le contrôle à distance du trafic de l’aéroport de Miquelon.

IMG_2608

La Ministre des Outre-Mer Annick Girardin a estimé quant à elle que le transport aérien était un moyen déterminant dans le désenclavement des territoires ultramarins, et que si la continuité territoriale avait un coût, elle restait essentielle pour leur développement. La Ministre des Outre-mer a rappelé les différentes aides mises en place pour la mobilité des ultramarins via les délégations de service public, les fonds de LADOM pour la formation ou encore ceux du FEBEC et du FEAC pour les échanges sportifs et culturels, dont Annick Girardin a doublé la contribution.

IMG_2614

Serge Letchimy (député de Martinique), président du thème « Performance au service des territoires outre-mer », a insisté sur l’importance de la desserte interne pour des territoires aussi immense que la Polynésie ou encore la Guyane, mais aussi sur la nécessité de développer les dessertes régionales dans le cadre du développement économique, prenant comme exemple les Antilles françaises, entourées de 35 pays tiers, 50 aéroports étrangers générant un flux de plus de 4 millions de passagers en région, dont seulement 400 mille sont captés par les Antilles.

Tout au long de la journée se sont ensuite déroulés différents ateliers de travail et de discussion.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Economie
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Le Député sur le terrain : visite « Cuir Océan SPM »

Le Député a poursuivi la semaine dernière une série de rendez-vous sur le terrain à la ren…