Accueil Economie Economie maritime : des pistes sérieuses pour l’Archipel

Economie maritime : des pistes sérieuses pour l’Archipel

Commentaires fermés
1
1,660

IMG_1174

Un port de plaisance pour SPM

Lundi 10 décembre, la Ministre des Outre-mer a souhaité organiser une réunion au Salon Nautique de Paris, afin de discuter des opportunités que pouvait représenter l’aménagement d’un port de plaisance à SPM.

Rappelons que, en complément de l’étude déjà réalisée par la CACIMA sur l’environnement régional de la plaisance et du projet du Cluster Maritime SPM, Annick Girardin avait souhaité s’appuyer sur l’expertise en la matière de la société de conseil et d’étude en stratégie et développement du yachting, de la plaisance et du nautisme, PhRi Strategy.

Outre les collaborateurs du MOM accompagnant la Ministre, étaient présents à cette réunion :

  • le Secrétaire général à la Mer, Vincent Bouvier
  • le président du Cluster maritime Français, Frédéric Moncany
  • le président de la Fédération de l’Industrie Nautique (FIN), Yves Lyon-Caen
  • le délégué général de la FIN, Fabien Métayer
  • le président de la Fédération Française des Ports de Plaisance, Serge Pallares
  • un cadre du constructeur de navires Bénéteau

Etaient présents pour représenter l’Archipel :

  • les 2 parlementaires de l’Archipel : le député Stéphane Claireaux et le sénateur Stéphane Artano
  • le président de la CACIMA, Alain Beauchêne
  • Emmanuel Chaigne, en tant que personne qualifiée

Selon l’étude de Philippe Richard, consultant PhRi Stratégy, l’Archipel a des atouts indéniables pour développer des activités de plaisance et bâtir une niche économique.

Si nos infrastructures actuelles sont faibles ou dépassées techniquement (slip, pontons, zone de stockage, moyens de levage…), que le mode de gouvernance des ports est inadaptée et que la destination SPM reste très/trop peu connue, des éléments ont été identifiés comme très favorables au développement de cette activité :

  • une flotte locale conséquente : plus de 450 immatriculations actives
  • des compétences et des services à la plaisance déjà existants : accastillage, maintenance, facilités de l’Ecole de voile, moyen de levage à Miquelon
  • des événements nautiques déjà bien installés : La Route Halifax Saint-Pierre, le Rallye des Cousins, le passage de la Transat Québec Saint-Malo
  • une école de voile active
  • un environnement Nord-Américain très propice à la plaisance de voiliers, mais aussi de yachts de luxe
  • l’absence dans la région proche de Terre-Neuve de facilités de plaisance ou d’entretien de bateaux

Selon le représentant de Bénéteau, en plus de ces points positifs, il faut tenir compte de l’évolution du marché. Or, celui-ci se développe actuellement vers un tourisme d’expérience, très intéressé par la découverte de rives plus nordiques. Ainsi, la compagnie Bénéteau enregistre de fortes demandes pour la construction de navires et voiliers de type « explorer », qui permettent justement de naviguer dans les conditions de mer plus difficiles des régions arctiques et subarctiques.

Autre atout, et non des moindres, souligné par les différents professionnels du nautisme présents : l’ouverture d’une ligne directe estivale entre Paris et SPM. L’hivernage et l’accueil de navires européens pourraient dépendre de la pérennité et de l’élargissement de la période des vols. En effet, si un européen doit passer par le Canada pour venir à SPM, autant baser son navire directement au Canada, par commodité.

De l’ensemble des représentants de l’Archipel participants à cette réunion se dégage un consensus favorable. C’est un projet fédérateur, porteur d’opportunités économiques, mais qui doit se construire par étape, petit à petit, en concertation avec les acteurs locaux du maritime, mais aussi avec la population.

capecure

Colloque : l’industrie navale dans une ville port

Jeudi 6 décembre, Stéphane Claireaux a répondu à l’invitation de la Mission Capécure 2020 à Boulogne sur Mer, afin de participer à un colloque sur l’industrie navale dans une ville port, visant à mettre en lumière les stratégies mises en œuvre par différents acteurs portuaires en matière de construction et de réparation navale, au regard des conflits d’usage et des contraintes urbaines et environnementales notamment.

Durant cet après-midi très riche en échanges, il aura été question des enjeux, défis et perspectives de la filière Française de la construction/réparation navale, des conditions de la compétitivité de l’industrie navale Française, ou encore de retours d’expérience en matière de coexistence ville/industrie navale.

C’est d’ailleurs le témoignage du Président du port de la petite ville d’Étaples (11 000 habitants – Hauts de France), concernant la reconversion avec succès de ce port de pêche vers les services à la plaisance et à la construction navale. En effet, à cause d’un fond vaseux trop important et coûteux à drainer, les flottes de pêche qu’il abritait ont dû trouver d’autres ports d’attache. Un témoignage qui a particulièrement interpellé Stéphane Claireaux, compte tenu notamment des similitudes avec SPM : petite population et nécessaire reconversion.

En complément de l’intervention d’Antoine Le Garrec (nouvel actionnaire majoritaire de la SNPM/EDC), le député a pu brosser un rapide tableau des ports de l’Archipel et des enjeux liés à leur mutation, leur gouvernance et à la diversification de leurs services en matière de plaisance et de construction/réparation navale.

Le député a aussi profité de la matinée de ce jeudi 6 décembre pour visiter, en compagnie d’Antoine Le Garrec, les différents sites et infrastructures du Groupe Le Garrec, acteur économique majeur du bassin Boulonnais.

Ce colloque fût aussi l’occasion pour Stéphane Claireaux, de retrouver avec plaisir Frédéric Cuvillier, Maire de Boulogne sur Mer, ancien Secrétaire d’Etat à la Mer sous la présidence de François Hollande et ex-collègue député.

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Economie
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Matinée de travail au MOM : dossiers SPM et centre de recherche

A l’occasion du déplacement du préfet de Saint-Pierre-et-Miquelon sur Paris, un petit déje…