Accueil MOM Orientations et priorités outre-mer pour 2019

Orientations et priorités outre-mer pour 2019

Commentaires fermés
0
748

IMG_0323

Ce mardi 15 janvier, la Ministre des Outre-mer a convié les parlementaires ultramarins à un petit-déjeuner de travail sur les orientations et les priorités outre-mer pour 2019.

De nombreux sénateurs et députés ont répondu à l’invitation d’Annick Girardin qui souhaitait échanger avec les parlementaires sur sa feuille de route pour 2019 et sur les grands enjeux pour nos territoire en cette nouvelle année.

Plusieurs grands rendez-vous ont été annoncés par la ministre :

  • Le 31 janvier : lancement de la conférence « Logement Outre-mer » pour mobiliser et donner un nouveau souffle à la politique du logement outre-mer.
  • Le 1er février, le Président de la République recevra les maires et les parlementaires ultramarins concernant le Grand débat national en Outre-mer.
  • Mi-février sera réuni le Conseil interministériel de l’Outre-mer (CIOM) afin de faire le point sur le Livre Bleu issu des Assises des Outre-mer. A noter que le CIOM n’a pas été réuni depuis 2009.
  • Mi-février se tiendra également le « Forum des projets outre-mer » qui réunira des porteurs de projets ultramarins et des décideurs et investisseurs publics et privés.
  • Les déplacements de la Ministre des OM prévus au premier semestre : Mayotte, La Réunion et Saint-Martin.
  • Le 12 mai : élections en Nouvelle-Calédonie.
  • Au 3ème trimestre 2019 devrait être programmée un projet de loi « Risques naturels ».

Il aura aussi été question du Fonds Exceptionnel d’Investissement (FEI) Outre-mer, notamment en terme de modalités d’attribution et les nouvelles directives aux Préfets et Hauts-Commissaires de la République Outre-mer afin de simplifier et accélérer le processus de sélection des projets et de transformer ce fonds en un instrument complémentaire au service de la convergence et de la transformation des territoires, permettant de concentrer l’action de l’Etat sur des projets visibles, réalisables à brefs délais, centrés sur l’amélioration du quotidien des ultra-marins.

Le sujet de la déclinaison Outre-mer du Grand Débat National aura également beaucoup été discuté, tant les problématiques et les attentes des territoires sont différentes.

Concernant l’Archipel, plusieurs questions se posent :

  • Y-a-t-il à Saint-Pierre et Miquelon une attente de débat, alors que de nombreux concitoyens ont activement participé et se sont déjà largement exprimés il y a peu durant les Assises des Outre-mer ?
  • Quelle forme peut prendre localement ce Grand Débat ?
  • Si les services de l’Etat ont eu pour instruction de faciliter la mise en place de ce Grand Débat, qui en prend localement l’initiative : des élus, des collectivités, des partenaires sociaux, des associations, des citoyens… ?
  • Quels thèmes aborder ?

En dehors du souhait de débattre et d’expression qui pourrait remonter de la population, ces questions pourraient aussi être posées et débattues dans la cadre de la réunion d’un Conseil des élus.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans MOM
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Le point du Député sur le mouvement de grève des agents des douanes

En juin dernier, à la demande d’une délégation d’agents de la DFIP (Trésor pub…