Accueil Emploi L’industrie navale Française, un secteur dynamique

L’industrie navale Française, un secteur dynamique

Commentaires fermés
0
329

IMG_1529

Vendredi 7 Juin dernier, Stéphane Claireaux s’est rendu à l’assemblée générale du GICAN, le Groupement des Industries de Construction et Activités Navales.

Le débat s’est principalement structuré autour de 3 interlocuteurs :

  • Jean-George Malco, président du CORIMER ;
  • Herve Guillou président du GICAN ;
  • Philippe Varin, président de France Industrie.

L’industrie Française doit relever 5 grands défis :

  • Le numérique
  • La formation : 50 000 emplois sont non-fournis sur les 259 000 offres/an
  • La Recherche & Développement
  • Le renforcement du tissu économique des Petites et Moyennes Entreprises (PME)
  • L’international

Concernant plus particulièrement l’industrie navale, la filière est dynamique avec plus de 130 000 emplois.

Le GICAN se donne 3 objectifs :

  • Redonner de l’envie pour les métiers de l’industrie navale ;
  • Labelliser les formations : l’industrie doit reprendre la main sur les formations ;
  • Mutualiser les outils pédagogiques.

70 000 emplois sont à créer dans l’industrie navale dans les 10 ans à venir, aussi diverses opérations sont en cours ou prévues pour mettre les projecteurs sur la filière, comme l’opération « Le navire des métiers » ou le Campus des industries navales pour recréer de l’appétence et de l’envie pour les métiers de la filière.

Cette assemblée générale du GICAN a aussi été l’occasion pour Stéphane Claireaux de s’entretenir avec Denis Robin, le nouveau Secrétaire Général de la Mer et de discuter avec des intervenants sur les infrastructures navales de Saint-pierre et Miquelon, mais également sur les perspectives futures dans ce domaine concernant l’Archipel.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Emploi
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

ECOSLOPS : le projet « Grand port » suscite de l’intérêt

Jeudi 5 novembre dernier, le Député était reçu au siège social de la société ECOSLOPS SA à…