Accueil Audiovisuel Rapport sur les enjeux de l’audiovisuel et du cinéma pour les outre-mer

Rapport sur les enjeux de l’audiovisuel et du cinéma pour les outre-mer

Commentaires fermés
0
592

DAOM.040719

Les rapporteurs Maina Sage, députée de la Polynésie Française et Stéphane Claireaux, député de Saint-Pierre-et-Miquelon, ont présenté ce jeudi matin devant les membres de la Délégation aux outre-mer, leur rapport dans le cadre de la Mission d’information relative aux activités de production audiovisuelle et cinématographique en Outre-Mer.

Ce rapport s’inscrit dans un suivi des États généraux de la production audiovisuelle dans les outre-mer de décembre 2016, mais également dans un contexte marqué par le futur projet de loi sur l’Audiovisuel et la suppression de la chaîne de télévision France Ô sur le canal hertzien.

Ce rapport pose donc un diagnostic sur la filière existante en outre-mer, mais vise également à valoriser les atouts et les potentiels culturels, économiques et promotionnels ultramarins, tout en proposant de nouveaux leviers d’accompagnement et de promotion dans le but d’accroître le développement de la filière dans les territoires ultramarins.

Pour ce faire, le députés ont auditionné à Paris une vingtaines d’organisations syndicales, de télévisions, de sociétés de production ou encore d’institutions comme le Centre National du Cinéma (CNC) ou le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) et une autre vingtaine d’auditions menées à La Réunion au mois d’avril dernier. Ce sont donc une quarantaine d’auditions qui auront été menées au total, la Réunion ayant été choisie car systématiquement mise en avant lors des auditions pour sa qualité organisationnelle et son opérabilité la plus poussée parmi les territoires ultramarins.

Les leviers économiques et les retombées financières dans les autres territoires d’outre-mer ont également été présentés, démontrant l’importance de filières locales structurées pour les économie ultramarines.

Les rapporteurs ont enfin présenté en conclusion plusieurs propositions parmi les 40 recommandations du rapport,  afin de rendre les aides nationales et locales plus lisibles, attractives et accessibles ; de consolider les compétences et organisations locales ; de promouvoir les passerelles entre le réseau national et l’outre-mer, et consolider la visibilité ultramarine.

Enfin, les rapporteurs ont proposé d’organiser un grand rendez-vous annuel dans l’Hexagone, regroupant les principaux acteurs de la filière audiovisuelle ultramarine et les acteurs publics et privés nationaux et européens.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Audiovisuel
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Quelle politique maritime pour nos outre-mer ?

Lors des débats sur le budget Outre-mer, qui se sont déroulés le 9 novembre dernier à l&rs…