Accueil Outre-mer Ateliers du tourisme durable en Outre-Mer

Ateliers du tourisme durable en Outre-Mer

0
0
151

IMG_2406

Le député Stéphane Claireaux s’est rendu le 2 octobre dernier aux ateliers tourisme animés sous la présidence de Katherine Chatel, Présidente de la Commission tourisme de la FEDOM.

Ces ateliers étaient organisés sous le prisme du pari du « tourisme de sens », voulant miser sur le patrimoine et l’identité des territoires pour développer le tourisme outre-mer.

Ils ont permis de rappeler que tous nos territoires d’outre-mer possèdent, pour chacun d’entre-eux, un patrimoine écologique, culturel, historique, gastronomique… incomparable qui lui est propre, accompagné d’avantages certains comme la sécurité, la stabilité politique et une expertise sanitaire avérée. Par contre, il a été relevé que nos territoires ultramarins connaissent un coût supérieur de la main d’œuvre pouvant freiner certains investisseurs ou encore une maîtrise des langues étrangères parfois insuffisante.

Des représentants d’entreprises et d’organismes actifs dans le tourisme ont présenté à tour de rôle leurs différents angles d’approche de cette thématique du « tourisme de sens », avec à la clé des exemples et partages d’expériences de la Guadeloupe « Arts et Culture », de la Martinique « Terre de rhum » ou encore de Polynésie « l’authenticité polynésienne ».

Ce dernier cas de la Polynésie est très intéressant, car, au travers de « l’authenticité polynésienne », les polynésiens ont su capitaliser sur tout ce qui pouvait mettre en valeur leur territoire :

  • Un mythe qui vient de loin : les grands navigateurs
  • Des films : Les révoltés du Bounty (Marlon Brando) – Itinéraire d’un enfant gâté (Belmondo, Lelouche) – Vaiana (Disney)
  • Les amoureux célèbres de la Polynésie : Gauguin – Marlon Brando – Jacques Brel – Eric Tabarly…
  • Les « héros » polynésiens : le « Bataillon des guitaristes » (durant la 2ème Guerre mondiale) – Miss France…

Le développement du tourisme de niche a également été avancé, tout comme l’idée de favoriser le mécénat pour accompagner les projets.

Alors que l’Archipel a choisi le tourisme comme axe de développement, à l’instar des 4è rencontres nationales du tourisme en outre-mer quelques jours plus tôt, on peut regretter l’absence de représentants des acteurs touristiques de Saint-Pierre-et-Miquelon à ces ateliers du tourisme durable en Outre-Mer.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Outre-mer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Cérémonie de remise de la Palme IFRECOR 2014

Mardi 25 novembre, Stéphane Claireaux était convié par George Pau-Langevin au Ministère de…