Accueil Economie Accompagnement du monde économique SPM

Accompagnement du monde économique SPM

2
0
3,599

notepref

Note sur l’accompagnement du monde économique diffusée ce jour par la préfecture de SPM :

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Economie

2 Commentaires

  1. Garnier

    21 mars 2020 à 13 h 19 min

    Sur l’archipel nous ne pouvons que nous féliciter de toutes les mesures qui sont prises par le Préfet en accords avec les élus locaux et la Cacima. Nous pouvons regretter que les syndicats locaux ne puissent parler au nom des salariés. Concernant le débat actuel à l’Assemblée qui consiste à remettre en cause les règles qui concernent les congés payés, les 35 heures ou bien encore les Compte Épargne Temps, c’est un débat qui devrait avoir lieu au sein des entreprises et non s’imposer à tous d’une manière unilatérale. J’espère Monsieur le député que vous ne vous associerez pas à cette manœuvre qui serait indigne dans de telles circonstances.

  2. depute975

    21 mars 2020 à 19 h 18 min

    Ça ne se ressent peut-être pas à SPM, car nous avons la chance d’être épargnés par le virus (pour le moment). Le Président de la République a utilisé dans son discours le mot « guerre », qui peut paraître pour certains excessif, mais qui malheureusement prend en ce moment tout son sens avec les mesures strictes que doit prendre le gouvernement dans certaines parties du territoire (couvre-feu etc…), car les populations ne respectent pas les consignes.

    Nous sommes en « Etat d’Urgence Sanitaire », et dans ce cadre le gouvernement prend des mesures à la hauteur de la gravité de la situation.

    Ces mesures ne sont par contre valables et applicables que dans le cadre de l’Etat d’Urgence Sanitaire, et n’ont absolument pas vocation à perdurer hors de cette période.

    Le discours du Premier Ministre ce jour à l’Assemblée nationale a pourtant été très clair sur le sujet :

    « Sont prévues en deuxième lieu des mesures de dérogation temporaire au droit du travail comme la limitation des ruptures de contrats de travail, le recours aux congés payés ou les règles relatives au repos. Je souhaite être, à cet égard, aussi clair et solennel que possible. Les mesures que nous présentons sont temporaires et doivent être strictement limitées à la période d’urgence sanitaire que nous traversons. Elles ne font pas précédent et ne remettent en aucun cas en cause les fondements de notre démocratie sociale ou notre attachement au dialogue social. »

    Il faut arrêter de jouer à se faire peur, ou plutôt faire peur aux autres !

Consulter aussi

Retour sur le déplacement à Miquelon de la Secrétaire d’Etat Annick Girardin et du Député Stéphane Claireaux

La Secrétaire d’Etat Annick Girardin et le Député Stéphane Claireaux se sont rendus …