Accueil Humeur Mais quelle mouche pique l’Archipel ?

Mais quelle mouche pique l’Archipel ?

5
15
5,285

digue

Depuis quelques jours les réseaux sociaux se sont enflammés, nous avons même pu assister à des scènes inédites où des gens s’invectivaient dans des commerces… mais quelle mouche pique l’Archipel ?

Les activistes des réseaux sociaux entretiennent par des publications alarmistes, un climat anxiogène, plongeant la population dans une spirale infernale, vers une dépression collective totalement surréaliste.

Nous a-t-on volé notre été ?
Nous a-t-on pourri notre été ?

Ne pouvons-nous plus faire de BBQ en famille ?
Ne pouvons-nous plus nous balader en ville, en bord de mer, à la montagne, à Langlade, à Miquelon ou à l’Ile aux Marins ?
Ne pouvons nous plus profiter de la Dune ou des plages ?
Ne pouvons-nous plus aller à la cueillette des fraises, des platebières ou aux vignettes ?
Ne pouvons-nous plus sortir en plate, aller à la pêche à la morue ou relever nos casiers ?
Etc…

Alors qu’à la rentrée de septembre 700 000 jeunes risquent de ne pas trouver du travail.
Alors que nombre de nos concitoyens en métropole et ailleurs en outre-mer s’angoissent de ne pas conserver leur emploi.
Alors que les entreprises de notre pays rivalisent d’efforts pour espérer se relancer ou tout simplement se maintenir à flot pour ne pas déposer le bilan et disparaître.
Alors que l’Union Européenne a failli imploser cette semaine, avec toutes les conséquences gravissimes que cela impliquerait, y compris pour SPM (FED)…

Parce que deux fêtes populaires ont été supprimées et que nous devons appliquer des gestes barrières de bon sens et porter un masque pour entrer dans les commerces, l’Archipel serait devenu une prison à ciel ouvert, comme j’ai pu le lire, et la vie des Saint-Pierrais et Miquelonnais un enfer ?

Sommes-nous rendus à ce point en dehors des réalités du monde qui nous entoure ?

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
  • SPM, des îles d’ex… trême droite ?

    Le mot est facile, mais c’est pourtant la vision qui restera de notre archipel dans la pre…
Charger d'autres écrits dans Humeur

5 Commentaires

  1. Humblot

    22 juillet 2020 à 16 h 49 min

    Enfin une réaction politique à cette ambiance morose entretenue sur les réseaux sociaux, et par certains élus malheureusement… Enfin on dénonce des discours alarmistes et souvent agressifs, merci pour cet article qui remet chacun à sa place dans un monde en crise.

  2. Garnier

    22 juillet 2020 à 17 h 13 min

    Monsieur le député,
    Vous exagérez ou vous ne lisez que les commentaires paniqués ! Je ne ressens pas de panique de la population mais une grande insatisfaction de ne pouvoir participer aux festivités d’été. Ce ne sont pas les habitants qui ont décidé d’annuler, mais le maire de Saint-Pierre en ce qui concerne le 14 juillet et l’association Eklectic en ce qui concerne le dunefest, parce que les mesures que vous avez décidé avec le gouvernement ne protègent plus l’archipel comme ce fut le cas jusqu’aux quatorzaines strictes. Vous auriez pu attendre fin août pour décider de cela ! Oui les conséquences de cette pandémie est importante, pour les jeunes, pour les entreprises qui ont dû fermer et pour celles et ceux qui ne retrouveront pas d’emploi. Bien sur qu’il y a des drames bien plus importants ailleurs que dans l’archipel. Alors s’il n’y a pas de virus ici pourquoi porter des masques, pourquoi des gestes barrières ? Cela veut dire que toute notre vie nous devrons porter un masque dans l’archipel ? Votre majorité et votre gouvernement ont été en dessous de tout au point de solliciter l’Europe pour tenter d’amoindrir les conséquences catastrophiques qui ne sont pas constatées ailleurs en Europe, sauf en Italie et en Espagne ! Ce n’est pas aujourd’hui qu’il faut faire la morale aux habitants de l’archipel. C’est avant qu’il fallait accompagner les bonnes mesures de protections de l’archipel. Le maire de Saint-Pierre, l’Association Sportive de Saint-Pierre, l’association Eklectic pensent que vos mesures de protections ne sont pas sécurisantes et je partage cet avis. Enfin, comme vous êtes sur les grandes considérations nationales, j’espère que vous vous opposerez à la réforme des retraites, de celle du chômage et de toutes les mesures négatives qui pèsent sur le monde du travail en votant en faveur d’une imposition plus importante des plus riches de ce pays, comme le réclame des dizaines de milliardaires de par le monde. Bien cordialement.

    • depute975

      23 juillet 2020 à 15 h 34 min

      Si j’en crois les très nombreuses manifestations de soutien ou messages de satisfaction que je reçois depuis hier suite à la publication de cet article, je peux en déduire qu’une partie, certainement sous-évaluée par vous, de la « majorité silencieuse » de la population partage ce point de vue.
      Vous cherchez à politiser un questionnement qui se veut ici sociétale… vous êtes hors sujet…

  3. lebailly corinne

    22 juillet 2020 à 20 h 03 min

    je ne crois pas que les st Pierrais soient indifférents à ce qui se passe ailleurs, sa colère et son indignation vient du fait que malgré la demande majoritairement soutenu par la population du maintien de la quatorzaine stricte, ils n’ont pas étaient écoutés.Votre rôle en tant que député étant de relayer justement les demandes et besoins de vos concitoyens je trouve étonnant que vous vous posiez ce genre de question.

    • depute975

      23 juillet 2020 à 15 h 59 min

      Tout d’abord, nous avons voté en terme de dispositif, ce que nous autorisait la loi dans un contexte hors état d’urgence sanitaire. Les libertés individuelles sont des droits constitutionnels que même le législateur ne peut manipuler à sa guise, et c’est plutôt rassurant.
      Quant au souhait de la population de garder un dispositif de contrôle, je suis allé à Paris le défendre à l’Assemblée nationale et soutenir la Ministre des outre-mer qui présentait devant le Parlement ce dispositif. Avec deux autres collègues députés ultramarins, nous avons bataillé dans l’Hémicycle, mais aussi dans les couloirs de l’Assemblée, pour convaincre nos collègues députés métropolitains qui, tous bords confondus, souhaitaient que s’applique la même réglementation sur tout le territoire Français, à savoir la libre circulation entre toutes les zones vertes de l’Hexagone et d’outre-mer.
      Ce dispositif de contrôle n’est pas assez contraignant pour vous, mais il existe.
      Moi j’ai fait mon job de parlementaire à l’Assemblée où j’ai porté la voix de la population.
      Peut-être que si le Sénateur Artano s’était lui aussi déplacé au Sénat pour convaincre ses collègues, nous aurions pu aller un peu plus loin ?

Consulter aussi

Le microcrédit à SPM : rencontre avec l’ADIE

Mercredi 23 octobre, le député a rencontré à Paris, Stéphane Guibert, Directeur territoria…