Accueil Climat Interdiction des chaudières à fioul à partir de 2022 ?

Interdiction des chaudières à fioul à partir de 2022 ?

Commentaires fermés
0
1,281

chaudière

Ce lundi, Barbara Pompili, la Ministre de l’Ecologie, annonçait les premières mesures réglementaires inspirées des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, et parmi celles-ci, l’interdiction des chaudières au fioul à compter de 2022.

Cette annonce a évidemment attiré tout de suite l’attention du député, sachant qu’à SPM, la majeure partie des bâtiments et logements sont chauffés au fioul domestique.

Quelles conséquences alors pour l’Archipel et ses habitants ?

Si ce type de mesure s’inscrit dans la transition écologique et la lutte contre les changements climatiques dans lesquelles notre pays est engagé, il n’en demeure pas moins que les incidences peuvent être bien différentes selon les territoires, notamment à SPM. Quelles pourraient être les alternatives et à quel prix ?

Le chauffage au gaz de ville n’existe pas.

Le tout électrique serait une fausse bonne idée, dans le sens où la centrale ne serait sans doute pas en capacité de répondre à la demande, mais surtout par le fait qu’elle produit son électricité à partir de moteurs à fioul, beaucoup plus polluants que les chaudières domestiques.

Restent les pompes à chaleur et les chaudières à granulés, sur lesquelles il faudrait conduire une étude sur les coûts d’installation supérieurs à une chaudière au fioul pour les premières, et le coût et conditions d’importation des consommables pour les secondes.

Cependant, et dans l’état actuel des annonces, il nous est impossible de savoir si ces mesures sont applicables à SPM, il nous faut attendre la traduction de l’application réglementaire. S’il s’agit par exemple d’une modification du code de l’habitat et de la construction, ce ne sera en principe pas applicable dans l’Archipel, puisque le logement, la construction et l’urbanisme sont des compétences statutaires de la Collectivité territoriale, donc la loi nationale ne s’applique pas sauf mention expresse.

Le député restera donc vigilant sur ce dossier et ses modalités d’application.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Climat
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Le réchauffement climatique en outre-mer

Ce mercredi 25 mars, les membres de la Délégation Outre-mer de l’Assemblée nationale…