Accueil Assemblée Adoption du budget de la Mission Outre-mer 2021

Adoption du budget de la Mission Outre-mer 2021

Commentaires fermés
0
307

SC_budgetmom21

Les débats sur le budget de la Mission Outre-mer pour 2021 se sont ouverts la nuit dernière à l’Assemblée nationale et se sont poursuivis toute la matinée du jeudi 5 novembre pour une adoption à la quasi unanimité.

Le premier budget présenté par Sébastien Lecornu garde, malgré la période compliquée que nous traversons, la dynamique des budgets précédents avec une augmentation de + 6% en Autorisation d’Engagement (AE) et + 2,5% en Crédits de Paiement (CP).

L’engagement de l’Etat pour accompagner les outre-mer est réaffirmé dans le Plan de Relance Outre-mer pour 1,5 Milliard €. Même si le député a regretté dans son allocution à la tribune une action plus limitée du plan de relance pour les COM. Stéphane Claireaux a insisté sur la nécessité d’accompagner au plus près les territoires, car nos outre-mer sont composés principalement de moyennes ou petites collectivités, et essentiellement de petites, voire très petites entreprises. Aussi est-il nécessaire d’apporter une attention toute particulière pour un déploiement local efficient de ce plan de relance outre-mer, si l’on veut qu’il leur soit compréhensible, accessible et qu’il remplisse son rôle moteur en matière économique, sociale et environnementale.

Un soutien complété par une action transverse de l’Etat qui s’étend sur 31 missions et 94 programmes à hauteur de plus de 20 Milliards €.

A noter également une augmentation de 7% des crédits pour la continuité territoriale dont les barèmes d’attribution ont été réévalués, et les critères familiaux pour la continuité funéraire élargis.

Une augmentation aussi en autorisation d’engagement de plus de +17,69% en ce qui concerne l’Action 6, relative aux Collectivités territoriales du programme 123. Celle-ci recouvre notamment les dotations aux collectivités territoriales et les financements adaptés à leurs spécificités, afin de maintenir la capacité financière des collectivités territoriales d’outre-mer et de favoriser l’égal accès aux services publics locaux des populations ultramarines

Stéphane Claireaux en a profité pour alerter le Ministre sur la situation compliquée en cette période d’épidémie de la Covid-19 pour les compagnie aériennes locales, maillons essentiels au désenclavement de nos territoires, aujourd’hui en grande difficulté.

Le député s’est félicité de la poursuite dans le budget 2021 des engagements du Livre Bleu des Outre-mer et de la Trajectoire 5.0, initiés par Annick Girardin.

La sous-consommation des crédits en outre-mer reste cependant une vraie préoccupation. Les petites collectivités d’outre-mer n’ont pas toutes l’ingénierie nécessaire pour mener à terme leurs projets, pourtant souvent essentiels pour les territoires. Là encore, un accompagnement de l’Etat est nécessaire, or si le Ministère des Outre-mer a doté déjà depuis l’an dernier l’Agence française de Développement d’un budget à cette fin, il faudra demander à l’AfD de faire mieux en 2021.

Comme l’a rappelé Sébastien Lecornu, l’Etat dégage les moyens nécessaires à l’accompagnement des outre-mer et s’inscrit dans l’opérationnel, le « comment on fait ? ». Une action de l’Etat qui ne saura donc se concrétiser sans une relation de confiance mutuelle et la participation active des collectivités, des élus et des forces vives des territoires.

  • La Discussion Générale :

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Assemblée
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Des laboratoires métropolitains débordés : le problème des retards dans la délivrance des résultats des tests PCR

Ces derniers jours, le député a été saisi à plusieurs reprises par des concitoyens de l&rs…